Quelque soit notre sexe nous portons tous en nous les deux polarités féminine et masculine.

L’équilibre de ces deux polarités permet de vivre de manière harmonieuse.

Le féminin sacré (Yin) est le principe de réceptivité, l’accueil, l’intuition, la créativité, la douceur, la sensualité, la vulnérabilité, la puissance, la femme sauvage, la guérison, les cycles…

Le féminin permet notamment de s’abandonner à la vie, de ressentir en profondeur et d’être en réceptivité, en connexion intérieure.

Lorsqu’il est dans ses blessures ou qu’il n’est pas aligné, le féminin peut être dépassé par ses émotions et ressentis jusqu’à ressembler à de l’hystérie. Le féminin dysfonctionnant peut aussi entrer dans une hyper empathie au point de s’oublier.

 

Le masculin sacré (yang) est le principe émetteur, l’action, la protection, la direction, le but à accomplir, la conscience, la force, la puissance, être au service de, l’efficacité, poser des limites, prendre des décisions…

Le masculin permet notamment de mener une action pour tirer des bénéfices, de poser des limites protectrices et de se sentir en sécurité.

Lorsqu’il est dans ses blessures ou qu’il n’est pas aligné, le masculin peut rentrer dans une hyper rigidité, un contrôle extrême voire de la violence. Le masculin dysfonctionnant peut aussi se couper de lui et des autres et ne voir la vie qu’à travers des objectifs sans y apporter de conscience.

« 

« Tout être est issu du souffle originel. ( … ) Le souffle originel d’abord confus se concentra spontanément pour former l’Un, qui eut nom Ciel; puis il se divisa pour donner naissance au Yin qui donna la Terre, ce qui eut nom Deux; puis montant vers le Ciel et descendant vers la Terre, le Yin et le Yang se mêlèrent et donnèrent naissance à l’Homme, ce qui eut nom Trois. »

Anne CHENG, De la place de l’homme dans l’univers: la conception de la triade Ciel-Terre-Homme à la fin de l’antiquité chinoise

»

 

Le féminin sacré et le masculin sacré sont complémentaires, l’un ne peut vivre sans l’autre, c’est l’Union des deux qui nous permet de nous sentir entier, dans notre plein potentiel et libre. 

La créativité, l’intuition et l’amour du féminin sacrée ont besoin du masculin sacré pour être protégés, portés, concrétisés et ainsi permettre le déploiement du féminin sacré.

La puissance, la force et la conscience du masculin sacré n’ont de sens que lorsqu’ils sont au service du féminin sacré dans l’accueil et le respect de la vie.

 

Comme dans toute transformation, le changement doit d’abord se faire de l’intérieur avant de pouvoir s’extérioriser.

C’est pourquoi il est nécessaire d’effectuer un travail personnel sur ses polarités intérieures avant ou en parallèle du travail sur son couple extérieur. 

La pratique du tantra permet cette rencontre intérieure et extérieure.

Le tantra est souvent réduit en Occident à des pratiques sexuelles.

En réalité il n’en est rien ! Le tantra est bien plus que des pratiques sexuelles, il est une philosophie de Vie et même un état d’être.

Le tantra permet de venir se rencontrer en utilisant pour cela toutes les occasions que la vie nous donne et toutes les rencontres que nous faisons.

Pratiquer le tantra c’est prendre conscience que l’extérieur n’est que le reflet de notre intérieur, que l’autre et moi appartenons à un même Tout.   

Le « but ultime » du tantra est de tout transfigurer et de voir dans chaque être, chaque chose, la manifestation du Divin.

Ainsi le corps humain reprend sa dimension sacrée dans son entièreté en incluant les organes de vie au même titre que le reste du corps, ni plus ni moins.

La sexualité et l’énergie sexuelle sont perçues comme source de vie, de créativité, de vitalité, de transmutation et de spiritualité.

L’union sacrée du féminin sacré (Shakti) et du masculin sacré (Shiva) est omniprésente dans le tantra.

C’est pourquoi il me tient à cœur d’œuvrer pour cette Union des polarités tant intérieures qu’extérieures.

C’est ainsi que j’ai imaginé deux pratiques réservés aux couples :

Il m’est également possible d’accompagner le couple au cœur de ses besoins comme cela est indiqué au paragraphe qui est consacré à cet accompagnement.

« 

« La créativité, l’intuition et l’amour du féminin sacrée ont besoin du masculin sacré pour être protégés, portés, concrétisés et ainsi permettre le déploiement du féminin sacré.
La puissance, la force et la conscience du masculin sacré n’ont de sens que lorsqu’ils sont au service du féminin sacré dans l’accueil et le respect de la vie. »

, …

»